Manifestations courantes du Syndrome d'Asperger

  • Une intelligence normale à supérieure. Déficience intellectuelle pas plus élevée que dans la population en général. Important : aucune perte de contact avec la réalité (absence d’hallucination ou d’autre manifestation de maladie mentale).
  • Une mémoire exceptionnelle et encyclopédique, surtout pour les faits et les détails.
  • Anxiété générale constante, même pour les situations courantes du quotidien (faire épicerie, le plein d’essence…) surtout quand implique contact social avec des étrangers ou personnes et endroits peu familiers.
  • Besoin de routine, points de repères, lieux connus, horaire régulier ou du moins planifié. Ne supporte pas les surprises ou changements de dernière minute. Anxiété extrême et paralysante devant les éléments inconnus : dîner avec personnes peu familières, se rendre à un endroit la première fois, visite surprise à la maison ou activité non planifiée…).
  • Hyperrationnel, plus dans le raisonnement que dans l’émotion, du moins en apparence. Trouve des solutions rationnelles à des problèmes émotifs avec détachement.
  • Difficultés dans l’interaction et la communication avec les autres, à cause des problèmes de décodage du langage non verbal des autres (langage corporel, expression du visage, inflexion de la voix). Ne saisit pas les nuances et les contradictions des neurotypiques. Ne tient compte que des paroles dites, pas des expressions faciales contradictoires qui viennent altérer le sens des paroles exprimées.
  • Une naïveté sociale qui en fait les victimes parfaites, puisque toujours honnêtes et incapables de saisir l’intention des congénères. Ne sait pas mentir ou manipuler. A un sens excessif de la justice et du respect des règles et règlements (code de la route, ponctualité).
  • Difficulté à gérer les codes sociaux non-écrits : hiérarchie invisible, nuances dans ce qui se dit à un individu et pas à un autre, peut être trop familier avec un étranger (même impoli) ou trop distant avec un proche.
  • Difficulté dans la réciprocité sociale : ne pas initier ou maintenir une conversation, difficulté avec contact visuel (absent ou inapproprié), n’exprime pas d’empathie à l’autre face aux confidences sensibles, manque d’intérêt face au bavardage social (météo, sujets généraux), mais devient passionné si c’est un sujet où il a cumulé des connaissances, puis retombe dans le mutisme, coupe la parole car ne parvient pas à trouver le moment opportun pour se glisser dans la conversation, ne suit pas d’instinct le continuum d’une conversation et peut intervenir quand le sujet est terminé… semble souvent distant et inaccessible. S’épuise au contact prolongé avec d’autres personnes, principalement si beaucoup de bruits environnants ou trop de conversations en même temps (resto bruyant +  conversations croisées + musique + circulation + odeurs…). Aussi manque de réciprocité gestuelle : ne se synchronise pas avec le non-verbal de l’interlocuteur, ne respecte pas les distances interpersonnelles adéquates…
  • Une fixation sur certains sujets de conversation (intérêt particulier comme l’informatique, l’histoire, les cartes routières …).
  • Un langage et une compréhension au sens littéral des expressions, (incompréhension des jeux de mots ou de l’ironie). Difficulté à lire entre les lignes, les non-dits.
  • Une façon de parler manquant parfois de naturel, précieuse, guindée (parfois avec un accent français pour les québécois ou un accent britannique pour les américains), avec une voix souvent  monocorde ou avec des inflexions inattendues. Parler trop fort ou pas assez fort, volume inapproprié à la situation.
  • Un langage corporel et des expressions du visage absentes, inappropriées ou disproportionnées (surtout avec des émotions fortes comme la peur ou la colère). Exprime seulement les émotions fortes, les autres étant difficilement saisissables.
  • Des sens hypersensibles (sons trop forts, lumières trop vives, texture et goût des aliments, toucher désagréable), ou hypo sensibles (impassibilité face à la douleur, au froid ou au chaud extrême, à la soif ou à la faim).
  • Un manque de coordination, avec parfois une démarche particulière ou une mauvaise coordination yeux-mains. Impression d’avoir des mitaines, aucune dextérité fine.
  • Un penchant pour l’isolation et les activités solitaires (souvent lorsque la quantité de stimuli extérieurs devient trop grande pour pouvoir être gérée). Peuvent être inventeurs ou toute autre activité qui demande une grande concentration, mais seulement si ça les passionne.
  • Personnalités célèbres présentant des caractéristiques de troubles envahissants du développement : Bill Gates, Mark Zuckerberg (facebook), Andy Warhol, Virginia Woolf, Thomas Edison, Vincent Van Gogh, Keanu Reeves, Alexander Graham Bell, Glenn Gould, Isaac Newton, Steven Spielberg, Beethoven, Alfred Hitchcock, Bob Dylan, Mozart  et peut-être Woody Allen…

7 commentaires:

  1. et Tim burton aussi ;-)

    RépondreEffacer
  2. Bonjour madame .

    je me présente véronique , je suis asperger les testes passés confirment , je trouve votre blog très riche et très bien construit . vraiment très chouette de votre part d'avoir eu l'idée d'aider les aspies . Je vous souhaite une très bonne journée

    RépondreEffacer
  3. Malheureusement je.trouvés.que ces.traits ressemble.à n'importe quel enfant normalement constitué...

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Vous avez tout à fait raison Anonyme, l'autisme est une arnaque, les autistes se plaignent pour rien et les chercheurs ont tout faut!!! (sarcasme... oups... une adulte autiste qui peut faire du sarcasme????)

      Effacer
    2. Anonyme: C'est probablement parce que vous n'en connaissez pas. Ma fille de 5 ans et demi est en attente de son diagnostique et laissez-moi vous dire que la différence est marquée entre elle et ses congénères.

      Mme Cordeau, j'aime beaucoup votre sens du sarcasme :) Félicitations pour votre blogue, je viens tout juste de le découvrir, via votre texte dans le Huffington Post. Vous avez maintenant une nouvelle lectrice !

      Mélanie Laviolette

      Effacer
  4. J'ai un enfant "normalement constitué" et un second qui est Asperger et laissez-moi vous dire, Anonyme, qu'ils sont bien différents au quotidien...

    RépondreEffacer
  5. Je découvre votre blog et j'adore! Je suis maman d'un aspi de 14 ans et
    Je vous envoie toute mon admiration from France!

    RépondreEffacer